GREEN

Saviez-vous que… La construction bois est bonne pour la santé ?

 

Un matériau qui soigne et répare.

Soyez zen !

Selon des recherches menées par des médecins et des biologistes*, le bois permet de réduire le stress par la baisse du taux de cortisol, du rythme cardiaque et de la pression systolique.

Ainsi la construction bois permet de bénéficier d’une meilleure qualité de sommeil et d’une meilleure productivité.

Un régulateur d’hygrométrie.

Le bois est un matériau qui régule l’hygrométrie. Il réagit à l’eau et aux variations du taux d’humidité de l’air ambiant. Le bois est capable d’absorber ou de libérer une certaine quantité d’eau selon la température et l’humidité.

Un taux d’humidité optimal et constant permet de contribuer à la santé des habitants grâce à une meilleure qualité d’air intérieur. Contrairement à une habitation avec un taux d’humidité trop sec ou trop humide qui engendre des effets néfastes sur la santé, comme l’apparition de toux, d’asthme et d’allergie.

Antimicrobien.

Il est par ailleurs un matériau antimicrobien. Selon les études*, les propriétés naturelles du bois tels que la porosité et le pH de l’essence empêchent la survie des bactéries et des virus. Une étude chinoise* démontre même qu’une souche de coronavirus n’est plus présente sur le bois au bout de 48h.

Un plus grand confort !

Également réputé pour ses performances acoustiques et psychoacoustique, le bois peut absorber les vibrations et les sons. Grâce à ce matériau lourd et épais, les vibrations et les sons sont bloqués. D’ailleurs le bois est souvent présent dans les salles de concert.

Enfin, la régulation thermique est optimale été comme hiver. L’hiver, l’isolation permet de garder la chaleur, alors que l’été le bois a la capacité d’emmagasiner la chaleur pour le restituer progressivement. Aussi, la chaleur stockée aux heures les plus chaudes ne sera restituée que le soir quand il sera possible de faire rentrer l’air frais.

 

 

Une construction plus vertueuse.

 

Carbone et gaz à effet de serre.

1m3 de bois frais = 1 tonne de CO² qui ne part pas dans l’atmosphère*.

Ainsi une construction bois devient un véritable « puits de Carbone » car elle va permettre de stocker le carbone.

Construire en structure bois plutôt qu’en béton permet d’éviter une part signi­ficative des émissions de CO2 liées au gros-œuvre : en moyenne 55% pour une maison individuelle et 60% pour un logement collectif, sans prendre en compte le stockage de carbone.

Sur 100 ans, une construction maçonnée en béton dégage plus de 16kg éq CO²/m², alors qu’une construction en bois et en matériaux biosourcés stocke plus de 22kg éq CO²/m².

Des chantiers exemplaires.

La superstructure du bâtiment est fabriquée hors site, avec des matériaux approvisionnés localement avant d’être livrés sur le chantier. Ce procédé nécessite moins de transports et donc moins d’émission de CO².

De plus, monter un bâtiment en bois ne nécessite pas d’eau contrairement à un bâtiment en béton.

Enfin, en usine, les déchets sont réutilisés ou recyclés, notamment dans l’industrie de l’ameublement, de la construction ou pour le chauffage.

 

 

Isolation performante = Economies

 

D’une part, le bois est 12 fois plus isolant que le béton, mais surtout un mur en ossature bois est composé principalement d’isolation. C’est pour cela qu’à épaisseur équivalente, un mur en bois sera bien plus isolant qu’un mur en béton.

C’est également pour cette raison que nous faisons attention chez Green Eco-promotion à la qualité des isolants utilisés dans nos murs. Ceux-ci sont des matériaux issus de la filière végétale avec des qualités intrinsèques bien supérieures à une laine minérale.

Nous mesurons les économies considérables effectuées par nos habitants :

Les habitants de la résidence Les Jardins ont une facture annuelle de 34€ d’énergie contre plus de 1200€ pour un logement traditionnel de la même superficie. Source INSEE

Nos maisons passives de 100m² consomment 10 fois moins d’énergie qu’une maison ancienne.

 

 

 

Ce qui est bon pour la planète est bon pour soi !

 

 

 

 

 

 

*Sources : Étude City Zen Wood menée par le FCBA – Etude « Bois H2 » menée par l’Ecole supérieure du bois de Nantes (ESB) – Etude sur la consommation de carbone menée par Carbone 4 – Etude carbone menée par Codifab.

YOUR COMMENT
Top